guitarbites

Barbezieux : 19 candidats en lice pour le concours de guitare …

C’est parti pour trois jours de virtuosité. Pour la première fois, le concours de guitare classique Robert J.-Vidal se déroule dans le bel écrin du cinéma intercommunal Le Club. Jeudi à 10 heures, Jean-Claude Audouin, professeur de guitare au conservatoire de musique communautaire des 4B vient saluer le public : « La quatrième édition du concours Robert-J.-Vidal va démarrer avec l’audition de Thibaut Garcia. »

Un silence religieux s’installe au-dessus des fauteuils de velours. Le jeune Toulousain de 19 ans est le premier des 19 candidats. L’ordre de passage a été tiré au sort. Les longs doigts fins de Thibaut courent le long du manche. Finesse, délicatesse, légèreté, virtuosité. Thibaut égrène « Lulla by Melissa ». Cette pièce est imposée à chacun des candidats. Elle est signée de Roland Dryens, qui n’est autre que le président du jury 2013. Un compositeur en tête du Top 100 mondial des œuvres de guitare.

Thibaut attaque maintenant « Aire Vasco », de A. Manjon. Un morceau qu’il a choisi. On sent le plaisir de jouer. Comme si le musicien s’était évadé du lieu pour planer avec sa guitare. À quelques portées de la fin, Delia Estrada, virtuose, membre du jury, fondatrice du concours à Barbezieux avec Jean-Claude Audouin, interrompt : « Nous vous remercions. » Thibaut est surpris. Mais comprend qu’il a dépassé les douze minutes d’audition.

Cependant le musicien est heureux : « Je suis content de ce que j’ai fait. J’ai pris mon pied », avoue-t-il en toute simplicité. En 2011, il avait déjà participé au concours et s’était placé à la cinquième place. Il a travaillé d’arrache-pied. « Je n’ai pas pu terminer le morceau. C’est dommage. Il y avait une belle envolée à la fin. » On sent une petite pointe d’inquiétude. Mais c’est le lot du concours qui, il faut le dire, se place à un très haut niveau d’exigence et ne laisse rien passer. Il est temps pour Damien Lancelle, un autre Français de 28 ans, de se produire devant le jury.

Ils sont en fait neuf Français en concurrence, dont certains sont des amis : Antoine Morinière, Jérémy Perret, Romain Petiot, Samuel Rouesnel, Florent Aillaud, May Cottel et Thomas Csaba. Trois viennent du Japon : Kaïki Matsumoto, Shinichiro Tokunaga et Kumagai Toshiyuki. Ioan-Bogdan Mihailescu vient de Roumanie, Francesco Scelzo, d’Italie, Anna Slezakova de République tchèque, Li Xingye, de Chine, Anton Baranov, de Russie, Cano Roberto de Cuba et Francisco Correa Sanabria, de Colombie. Ils étaient 24 annoncés, mais cinq ont été empêchés. Les demi-finales publiques se dérouleront ce vendredi après-midi au Club à 15 heures, la finale, samedi à Plaisance à 16 heures. Entrée libre.

Article source: http://www.sudouest.fr/2013/09/20/une-affaire-de-doigte-1174044-1179.php

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera