guitarbites

Blues Pills, un groupe qui sent la guitare et la sueur : c’est l’album …

Elin Larsson, la chanteuse du groupe Blues Pills. (M. FELIX/WIKI COMMONS)

 

Depuis quelques années, le revival rock n’en finit plus de gagner du terrain sur les scènes du monde entier. On ne compte plus les groupes qui reviennent aux sources du rock tendance 70’s, pour en tirer le meilleur et en proposer leur vision actuelle.

 

D’abord cantonnés aux petites scènes de clubs plus ou moins bien famés du continent, certains d’entre eux sont en train de prendre une dimension assez extraordinaire, grâce à l’intérêt de labels à la force de frappe plus conséquente.

 

Et dans ce music business où les Black Keys glissent petit à petit vers la pop sirupeuse, avec plus de clavier que de guitares (sacrilège), le salut du rock’n’roll (le vrai, avec des guitares et de la sueur) devrait venir des formations qui triment pour se faire entendre et se démènent pour tourner.

 

Du blues au rock, le meilleur de la guitare

 

Parmi eux on pourrait citer les scandinaves de Witchcraft ou de Graveyard, devenus hype en quelques mois. Mais aussi les Allemands de Kadavar, trio barbu sorti d’une autre époque aux prestations scéniques dantesques, à l’ancienne.

 

Mais cet été, la bombe, c’est bien Blues Pills. Et la recette est finalement assez simple : du blues, de la soul, du groove et beaucoup de feeling. Bref : de la musique à guitares, à la croisée du meilleur du blues et du rock.

 

Blues Pills au Devil Man Rock Hard Festival, en juin 2014.

 

Il faut dire que les ingrédients réunis par Blues Pills étaient très prometteurs, dès leurs débuts : une chanteuse nordique agréable à regarder et (surtout) à la voix extraordinaire, un jeune guitariste prodige de 18 ans, le tout avec l’ancienne section rythmique d’un des meilleurs groupes de ces dernières années (les Américains de Radio Moscow).

 

Un Frenchy chez les Blues Pills

 

Dans le monde du revival rétro rock, deux scènes et deux écoles se détachent : les Etats-Unis et la Suède. Et bien je vous le donne en mille, Blues Pills se compose de deux Américains et d’une Suédoise. Le tout agrémenté d’un guitar-hero français de 18 ans, parti s’installer en Suède avec les autres membres pour vivre l’aventure des Pilules Bleues. Un pari assez fou, vu les difficultés de vivre de sa musique aujourd’hui. Mais un pari réussi !

 

Je vous invite à lire une interview de Dorrian Sorriaux dans les pages de « La Grosse Radio Metal », pour comprendre l’évolution du groupe et de la carrière de son guitariste virtuose.

 

 « Bliss », le premier EP du groupe sorti en 2012 chez Crusher Records

 

Car depuis la sortie de son premier EP chez Crusher Records (label suédois découvreur de nombreux talents locaux devenus grands), la bande a fait du chemin et a changé de statut. Désormais signé chez Nuclear Blast (LE label allemand heavy metal), Blues Pills est une valeur sûre sur scène, avec des prestations prestigieuses au Rock Hard Festival, au Hellfest, et un peu partout en Europe.

 

Un album et une identité bien forgés

 

Leur album éponyme, sorti le 25 juillet, confirme cette ascension fulgurante, se plaçant aussitôt parmi les meilleures sorties rock de l’année. Il présente des titres efficaces qui donnent la pêche, des morceaux plus lents gorgés de feeling et d’émotion. Blues Pills nous propose une collection de chansons où rien n’est à jeter. Vous pouvez même l’écouter via le lien ci-dessous avant de vous le procurer. En vinyle bien entendu.

 

 

Et même si les habitués du groupe peuvent crier au scandale (et certains l’ont fait) en reconnaissant des morceaux réarrangés avec un titre différent (c’est le cas de « Bliss », par exemple, rebaptisé « Jupiter », ça fait plus neuf), les novices se délecteront de cette collection de chansons nous ramenant droit vers les plus belles heures de la musique amplifiée.

 

Il y a de la qualité chez ces musiciens

 

Quand les majors sortent des albums de reprises pour s’assurer quelques revenus arrachés au public nostalgique, les labels de taille moyenne préfèrent mettre en avant l’hommage et la qualité des musiciens.

 

Blues Pills en est un bon exemple, alliant hommage aux traditions et signature pourtant tout de suite reconnaissable. Le groupe repassera par la France à l’automne et croyez-moi il faut absolument les voir sur scène. Voyage dans le temps et coup de coeur musical assurés.

 

 

Article source: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1227656-blues-pills-un-groupe-qui-sent-la-guitare-et-la-sueur-c-est-l-album-rock-de-l-ete.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera