guitarbites

Charlélie vous invite à fabriquer votre guitare

Amoureux de toutes les musiques sans restriction avec un petit faible pour le jazz manouche, Charlélie Courtois a fait de sa passion un vrai métier ; un métier d’art qu’il pratique dans son atelier de lutherie situé 20 rue Emile Zola.

Assis face à un piano dés l’âge de 4 ans, il a suivi peu de cours, préférant découvrir seul ou presque, successivement, la pratique de la batterie puis celle de la guitare.

Une guitare de Daniel Balavoine

Diplômé d’une école anglaise de lutherie, basé prés de Nottingham, il décide diplôme en poche de réparer, restaurer, redonner quelque fois vie aux instruments à cordes et principalement la guitare. Aujourd’hui Charlélie propose aux guitaristes débutants comme aux plus confirmés de fabriquer eux même leur propre guitare en atelier avec au programme «quelques secrets acoustiques à creuser». «Epicéa, cèdre, palissandre ou autres bois …on choisit selon l’idée sonore que l’on veut atteindre», explique le jeune luthier qui invite encore le musicien à «comprendre l’instrument ; la manière dont il va vivre». «Un projet unique, personnalisé, du sur-mesure», ajoute-t-il.

Charlélie respire la passion pour la musique qu’il vit d’une manière «instinctive».Temps fort de sa jeune carrière, il évoque une rencontre avec le frère du chanteur Daniel Balavoine, (résidant à Castres) qui après avoir sorti d’un carton une guitare de son frère, a poussé la porte de l’atelier castrais de Charlélie pour remettre en état cette guitare, complice de chansons inscrites dans la mémoire collective.

Le jeune artisan parle alors, «d’un vrai bonheur de travailler sur celle qu’il a retrouvée sur la photo d’un album du célèbre chanteur».

Enfant, Charlélie s’adonnait avec enthousiasme au démontage de l’ordinateur familial, d’un scooter ou même un peu plus tard de la voiture de son père, «pour comprendre comment cela fonctionnait». Aujourd’hui, il coache avec autant de bonheur ceux qui font appel à ses compétences. En parralléle, quand il n’assiste pas aux concerts du Bolegason ou à Toulouse, Charlélie pratique toujours le piano au sein d’une formation de jazz avec laquelle il répète dans un studio à Revel avec une chanteuse Norvégienne en vue d’enregistrer un album prochainement en Lettonie !

Site : lutherie-courtois.sitew.com

Article source: http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/18/2030966-charlelie-vous-invite-a-fabriquer-votre-guitare.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera