guitarbites

Festival guitare : déjà un quart de siècle


Vaste programme acoustique et électrique

Ils en auraient sans doute rêvé, mais ils ne l’imaginaient pas, les fondateurs de ce festival issoldunois : fêter un jour leur quart de siècle. Et remerciement tout naturel des organisateurs d’aujourd’hui – qui étaient pour la plupart au démarrage de l’aventure – à feu Marcel Dadi, qui a su donner l’impulsion.

Reste qu’il faut faire vivre ce festival, chaque année. Et toujours faire mieux pour que ce rendez-vous devienne incontournable dans la tête de celles et ceux qui viennent de loin, voire de très très loin, pour s’arrêter à Issoudun.
Alex Costanzo, président du festival, imagine déjà le 1er novembre : « La soirée la plus exceptionnelle en acoustique que nous aurons. Ce sera une soirée de toutes les notes ! » lâche celui qui ne pensait jamais pouvoir convaincre Al Di Meola, guitariste américain jouant avec les sonorités orientales et faisant appel à l’instrumentation électronique, tout en y glissant des rythmes latino-américains. Ce soir-là, il sera accompagné de Kevin Siddiki.
Les deux autres journées devraient être tout aussi exceptionnelles. Elles s’accompagneront de tout ce qui fait le charme de ce festival qui n’est pas qu’une succession de concerts. Des master-class auront lieu, avec six stages différents : guitare jazz manouche, picking, rock, blues, classique et, pour la première fois, ukulélé.
Bien sûr, des Concerts à la maison seront proposés. Deux guitaristes, Adrien Janiak et Antoine Payen, animeront une quinzaine de ces soirées qui sont avant tout des rencontres amicales où l’on joue mais où l’on parle également… de musique. Rappelons le principe : tout le monde peut être hôte et c’est ce dernier qui invite. Chaque invité doit participer aux frais, soit 10 € pour la soirée.

Branchez-vous pendant trois jours

Le Salon de la lutherie sera de nouveau de la partie avec une cinquantaine d’exposants. Soit 15 % de nouveaux et, notamment, une nouvelle génération de luthiers. Il sera, bien sûr, possible de changer sa guitare ou d’en acheter une autre au Guitar’ broc.
Rien de changé en ce qui concerne la scène ouverte du Dadgad Café, tout comme les Aft’heures qui se déroulent au Bistrot Pop.
Enfin, vous pourrez suivre le festival, comme l’an passé, à distance en écoutant Fréquence Guitare Issoudun sur la bande FM. Il sera demandé aux commerçants de se brancher sur cette radio éphémère pendant tout le festival, histoire qu’Issoudun résonne guitare. Et uniquement guitare.

Pour tous renseignements, tél. 02 54.03.08.18

Article source: http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Loisirs/Fetes-festivals/n/Contenus/Articles/2013/07/02/Festival-guitare-deja-un-quart-de-siecle-1533174

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera