guitarbites

Guitares au gré… des subventions

La question de l’organisation du festival Guitares au Gré du Loir est apparue lors de la dernière réunion du conseil général. Catherine Lockhart, maire de Vendôme, présidente de la communauté de communes et conseillère générale s’est étonnée de l’attribution d’une subvention de 30.000 € alors qu’aucune demande n’avait encore été reçue par la communauté du Pays Vendômois.

Alors que la réunion du conseil général se tenait le 13 décembre, l’association avait en fait rendez-vous avec la communauté le 19 décembre, ce qu’a fait remarquer Monique Gibotteau (élue de la majorité au conseil général, et conseillère municipale d’opposition à Vendôme). Les financements du festival n’étaient pas encore bouclés que sa tenue servait de débat aux politiques. « Il n’y a rien de politique dans cette décision, affirme haut et fort, Maurice Leroy, président du conseil général. Qu’on me présente un seul festival qui ait autant de retentissement au niveau international et autant d’échos dans les médias et je le subventionnerai à la même hauteur. »

Sept jours, douze concerts

L’association Guitares au gré du Loir est désormais présidée par Anne Soret. « J’ai démissionné de l’association et décidé désormais de ne prendre en charge que le poste de directeur artistique, annonce Cristobal Pazmino, créateur du festival il y a dix-sept ans. Le souci que nous avons aujourd’hui est uniquement économique, notre travail est reconnu. » D’où la volonté de faire grandir la manifestation. Cette année, Guitares au Gré du Loir souhaite donc organiser un festival, du 20 au 27 juillet avec douze concerts, des masters class et des scènes ouvertes. « Comme j’ai vu qu’il y avait de la bonne volonté du conseil général, j’ai suivi tout de suite. La Ville de Vendôme a d’ailleurs aussi toujours reconnu l’intérêt du festival. »
Au total, l’association prévoit un budget de 98.500 € et sollicite de nouveau cette année une subvention de 30.000 € de la part de la CPV, somme déjà demandée mais refusée en 2012 (lire ci-dessous). « Nous allons réunir la commission culture en janvier et les maires de la communauté voteront à la suite de cela », indique Jean-Philippe Mauclair, conseiller communautaire délégué à la culture qui a rencontré l’association le 19 décembre dernier. Aucune annonce n’est donc faite. « Nous sommes dans l’attente, confirme la présidente Anne Soret. On a eu le sentiment que la CPV souhaite s’engager, si la subvention finalement votée est trop faible, ça pourrait compromettre le festival. »

dates-clés

 1997. Première édition du festival Guitare au gré du Loir.
 2011. Quinzième édition du festival, 1.600 spectateurs, l’association et Cristobal Pazmino annoncent vouloir agrandir la manifestation mais manquer de moyens. « Chaque année, je perdais de l’argent avec le festival », déclare aujourd’hui Cristobal Pazmino.
 Mars 2012. L’association Guitare au gré du Loir décide d’annuler le festival 2012 suite au vote de la CPV qui maintient la subvention à 17.000 € et refuse de l’augmenter à 30.000 € comme demandé par l’association.
 Juillet 2012. L’association organise finalement une semaine de master class et deux concerts public et gratuits. Coût, 14.000 € dont 3.000 € de subventions du conseil général et 2.000 € de la CPV.
 Décembre 2012. Le conseil général vote une subvention de 30.000 € pour le festival. Une rencontre vient d’avoir lieu avec le délégué communautaire à la culture et le vote de la subvention aura lieu ces prochaines semaines.

Article source: http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Loisirs/Fetes-festivals/n/Contenus/Articles/2013/01/08/Guitares-au-gre-des-subventions

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera