guitarbites

Guitariste globe-trotter

 

Samedi 1er et dimanche 2 mars, Pierre Bensusan sera présent au 1er salon international de la lutherie de Brasles-Château-Thierry. Il donnera également un concert à l'Espace culturel Raymond-Commun de Brasles.
Samedi 1er et dimanche 2 mars, Pierre Bensusan sera présent au 1er salon international de la lutherie de Brasles-Château-Thierry. Il donnera également un concert à l’Espace culturel Raymond-Commun de Brasles.

C’est dans le calme d’un village, niché au cœur de la campagne, à deux pas de Château-Thierry, que Pierre Bensusan s’est installé il y a quelques années. Depuis, il vit dans une grande maison, peuplée de musique et peuplée d’amis, musiciens, luthiers, artistes, qui viennent régulièrement partager sa passion.
Une passion qu’il vit intensément depuis ses 11 ans : découvrant Bob Dylan, Pierre Bensusan décide alors d’apprendre, en autodidacte, l’art de la guitare. Le succès ne tarde pas puisque le jeune homme enregistre un premier album dès l’âge de 17 ans. “Près de Paris” connaît déjà un grand succès, auprès du public comme de la critique : il se voit attribuer la Rose d’or et le Grand Prix du disque folk au festival de Montreux. C’est alors le début d’une grande carrière, ponctuée de tournées, en Amérique du Nord, mais aussi vers l’Asie, dans les pays anglo-saxons, un peu partout en Europe et, bien évidemment, en France.

Il a partagé la scène avec les plus grands, Taj Mahal, Paco de Lucia,

Doc Watson, on encore Larry Corryel et Jacques Higelin.

Anniversaire artistique
Aujourd’hui, Pierre Bensusan continue de tourner ; il fête cette année son anniversaire artistique pour quarante ans de carrière. Quatre décennies qui l’ont placé haut dans le monde de la musique et de la guitare. Pierre Bensusan a été élu meilleur guitariste de World Music aux Etats-Unis, par les lecteurs du très prestigieux Guitar Player Magazin. Il a partagé la scène avec les plus grands, Taj Mahal, Paco de Lucia, Doc Watson, ou encore Larry Corryel et Jacques Higelin. Ce dernier dit de lui : « Pierre est un guitariste extraordinaire, une superbe voix, un musicien de cœur, un de nos grands compositeurs. »

Le son Bensusan
S’il s’est fait un nom, le musicien franco-algérien, né à Oran en 1957, s’est aussi fait un son : le “son Bensusan”, incomparable et reconnu de tous. Ce son qu’on lui accorde, il le peaufine en fusionnant des influences diverses et riches, en termes de géographie comme d’époques musicales. Tout l’art de Pierre Bensusan réside précisément dans sa capacité inimitable à fusionner les couleurs artistiques, les rythmes divers, pour mieux se les approprier et les faire vivre à son gré. Il est souvent là où on ne l’attend pas, ne se laisse enfermer dans aucune catégorie ou genre musical, mais sait toujours surprendre par la diversité et l’étendue de son répertoire.
De son village sud-axonais, l’artiste fait des escapades fréquentes à travers le monde : il fut présent en permanence dans l’Hexagone durant les années folk, avant de donner, sillonnant la planète avec une prédilection pour l’Amérique du Nord, quelque 3 000 concerts, en solo ou en collaboration avec ses amis artistes de renom. Une aventure scénique qui lui a permis, de concerts en albums, de gagner peu à peu ses galons, depuis ses débuts, en 1974, au Centre Américain de Paris, sa première prestation. « Le jeu de Pierre Bensusan est tout de violence contenue, de douceurs acérées, de groove et de ruptures élégantes, de bouleversants contrastes, de paradoxes harmonieux qui s’appareillent comme sont unis, indéfectiblement, l’ombre et la lumière. En ce sens Pierre Bensusan développe une manière, une façon de composer et de jouer qui vient affouiller nos âmes avec une précision magnifique. » C’est ainsi que les spécialistes de l’univers musical présentent le “Prince du Dadgad et maestro de l’intime”. Le Dadgad étant un accordage de guitare généralement utilisé en musique celtique mais également présent dans le rock et dans d’autres domaines musicaux.

Au salon de la lutherie
Pierre Bensusan a tiré, de ses années passées sur les planches du monde entier, un très bel album live regroupant trois CD aux sonorités spécifiques, différentes et harmonisées autour d’une même ligne thématique, celle de l’amour d’un artiste pour son instrument. Sobrement nommé “Encore”, le triple album de Pierre accompagne une nouvelle tournée à travers la France, le Nord de l’Italie et les Etats-Unis où il donnera pas moins de 50 concerts.
Prophète en son pays, c’est aussi dans le Sud de l’Aisne que s’exprimera le concertiste : samedi 1er et dimanche 2 mars, il a imaginé le “premier salon international de la lutherie Brasles-Château-Thierry”. Pierre Bensusan y a convié ses amis luthiers du monde entier, en particulier celui avec qui, depuis quarante ans, il partage l’aventure de la guitare, George Lowden. « Je n’aurais pas pu concevoir un salon de la lutherie sans réunir le binôme que nous formons, George et moi. Lui aussi est un autodidacte, il s’est mis seul à la lutherie et les plus grands jouent sur ses guitares, à l’image d’Eric Clapton ou de Van Morrison », précise le guitariste et chanteur. Un modèle anniversaire, guitare estampillée Pierre Bensusan, sera présenté à cette occasion.
Le samedi soir 1er mars, Pierre Bensusan donnera un concert à l’Espace culturel Raymond Commun de Brasles. Billetterie en mairie, 03.23.69.03.06, à l’office de tourisme, 03.23.83.51.14, ou à la ibrairie Le Liseur, partenaire de la manifestation, 03.23.83.77.77. Tarif : 12 ou 8 euros.

Article source: http://www.lepaysbriard.fr/guitariste-globe-trotter-12239/

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera