"Jeux interdits", la guitare pour le meilleur et pour le pire

Jouée par Narciso Yepes dans le film de René Clément, cette mélodie est devenue le cliché des clichés de la guitare classique.

Le 45 tours paru fin 1969, qui enracine définitivement “Jeux interdits” dans les mémoires.

Cette musique ne vous rappelle pas forcément d’excellents souvenirs,
surtout si vous ne jouez pas très bien de la guitare. La musique du générique
de Jeux interdits est à la six cordes ce que la Lettre à Elise est au piano : une souffrance quand on essaie de se la mettre dans
les doigts en apprenant la guitare, et une épreuve pour quiconque doit
l’entendre, la réentendre encore. On en oublierait même que cette mélodie a une
histoire assez mouvementée.

Réalisé par René Clément et sorti en 1952, Jeux interdits a reçu
l’Oscar du meilleur film étranger
, le Lion d’or à la Mostra de Venise et toutes
sortes de prix, d’awards et de récompenses. Vous vous souvenez que c’est le
début de la carrière de la magnifique Brigitte Fossey – elle a cinq ans dans le
film et aussi l’histoire bouleversante d’une petite orpheline de la guerre qui
apprivoise la mort et des sentiments de grande personne.

René Clément avait demandé au guitariste espagnol Narciso Yepes de
jouer seul toute la musique du film
. Et, parmi les thèmes qu’il a choisis, une
composition anonyme dont il compose un arrangement – et c’est la musique qu’on
connaît.

Les chansons de la chronique d’aujourd’hui :

Narciso Yepes, Jeux
interdits (générique de début)
, 1952

Extrait de Jeux
interdits
de René Clément, 1952

Narciso Yepes, 1re variation
sur un thème de ” 
Jeux interdits “, 1952

Dalida, Ton prénom dans
mon cœur
, 1982

Yvette Giraud, Jeux
interdits
, 1985

Patrick Fiori, La Ballade des jeux
interdits (générique de début)
, 1952

Evy, Jeux interdits, 1965

Franck Pourcel, Jeux
interdits
, 1971

Narciso Yepes, Jeux
interdits (générique de début)
, 1952

 

Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter.

 

Pendant le Tour de France, nous vous
avons proposé, en vingt-trois épisodes, la chronique Ces chansons qui
font le Tour
.

 

Et vous pouvez aussi retrouver les cinquante épisodes d’Un été, une
chanson
, notre chronique de l’été 2012.

Les livres qui ont accompagné nos chroniques des étés 2010 et 2011, Ces
chansons qui font l’histoire
et Les chansons qui ont tout changé,
sont l’un
et
l’autre sur le kiosque de Radio-France
et présentent une centaine
d’histoires de chansons historiques, de La Marseillaise à No Woman No
Cry
de Bob Marley, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Tomber
la chemise
de Zebda, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne
allons voir si la rose

Article source: http://www.franceinfo.fr/musique/la-face-cachee-des-tubes/jeux-interdits-la-guitare-pour-le-meilleur-et-pour-le-pire-1113061-2013-08-24

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera
%d bloggers like this: