guitarbites

Le meilleur de la « Guitare à travers les styles » (1ere partie)

Klára Vytisková, photo: Site officiel du festival Kytara napříč žánry / YouTubeKlára Vytisková, photo: Site officiel du festival Kytara napříč žánry / YouTube

Fidèle à l’orientation du festival, la compétition récompense les
talents qui font un usage expérimental de la guitare classique. Tout
d’abord, nous écoutons la guitare de Klára Vytisková, jeune étudiante
qui donne déjà des cours de guitare à l’école primaire. Elle est la
seule femme s’étant qualifié pour la finale de la compétition :

« Je joue depuis mon enfance. A l’âge de huit ans, j’ai commencé à
suivre des cours de guitare classique à l’école primaire artistique de
Modřany à Prague. Ensuite, j’ai commencé à découvrir d’autres
styles de jeu. – le folk, le jazz ou le latino. Je ne saurais pas dire
lequel m’est le plus proche. A partir de quinze ans, j’ai commencé à
jouer en duo avec ma sœur. Nous avons composé une partie du répertoire
que nous jouons. Je compose la musique et elle écrit les paroles. Avec un
quartet à l’école, nous jouons du classique, mais sinon, je n’ai pas
de concerts réguliers. »

Nous vous proposons quatre morceaux interprétés par Klára Vytisková.
Le premier provient du guitariste brésilien Baden Powel, le second, du
compositeur américain ayant remporté le prix Grammy en 2005, Andrew York,
s’intitule Sunday Morning Overcast. Enfin, les deux dernières pièces
sont des standards de la guitare, Sunny et Take Five.

Jan Kysela, photo: Site officiel de Jan KyselaJan Kysela, photo: Site officiel de Jan Kysela

La qualité des finalistes était telle que le jury a eu du mal à
trancher. Ainsi, la cinquième et la quatrième place sont partagées par
Klára Vytisková et Jan Kysela.

Musicien et professeur de guitare, Jan Kysela est un artiste professionnel
accompagnant plusieurs groupes de rock roll et de jazz. Il est
notamment pionnier dans le contexte tchèque du « fingerpicking ». Cet
anglicisme désigne une technique de jeu qui implique l’usage de tous les
doigts et de toutes les parties de la guitare comme sources d’éléments
sonores. Mais avant d’arriver à cette technique, Jan Kysela a commencé
en tant qu’admirateur de heavy metal :

« J’ai commencé à jouer de la guitare à quatorze ans au moment où
j’étais surtout influencé par le rock et le heavy metal. J’ai joué
dans plusieurs groupes dont les répétitions avaient lieu dans des caves.
Puis, je suis entré au conservatoire où j’ai étudié la guitare
électrique. Au fur et à mesure j’ai joué de la pop, du jazz et de la
country. Puis, je me suis lancée dans cette technique du fingerpicking que
je voulais surtout essayer après avoir déjà joué tous les autres
styles. »


Nous avons aussi profité de l’occasion pour lui demander son accord
préféré, qui est le « EMaj »…

Jan Kysela joue, lui, trois morceaux. Le premier « Come together » a
été composé par Paul McCartney, le second est également une pièce
connue interprétée par des nombreux artistes et s’appelle « Cry me the
river ». Le dernier morceau est une création propre nommée « Le rêve
africain ».

Avant de retrouver lors d’une prochaine émission les finalistes de la
compétition qui se sont partagés la deuxième et la troisième place,
nous écoutons jouer Stanislav Barek, le président et fondateur du
festival.

Article source: http://radio.cz/fr/rubrique/dimanche/le-meilleur-de-la-guitare-a-travers-les-styles-1ere-partie

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera