guitarbites

Le top des accordages alternatif pour guitare

Au-delà du standard Mi-La-Ré-Sol-Si-Mi, il existe quantité d’accordages alternatifs qui permettent d’explorer de nouveaux horizons sonores avec sa guitare. Petit passage en revue des principaux.

De Jimmy Page à Joni Mitchell en passant par Keith Richards ou la plupart des bluesmen ou des métaleux, nombre de guitaristes recourent à des accordages alternatifs pour tirer des harmonies nouvelles de leur guitare, ou tout bêtement pour se simplifier la vie. Voici un petit aperçu des plus célèbres à essayer si vous avez fait le tour de l’accordage standard.

D A D G B E – Dropped D

Extrêmement utilisé par les guitaristes de métal, ce dernier consiste simplement à baisser d’un ton le mi grave de l’instrument pour obtenir un ré. La corde ainsi sous-tendue rend un son plus grave et forme avec la corde de la et celle de ré un power chord à vide bien lourd et  bien pratique lorsqu’il s’agit de tronçonner du riff. À noter qu’à la recherche de plus de graves et de lourdeur, certains guitaristes de métal n’ont pas hésité à descendre la corde en Do#, en Do voire même en Si, donnant ainsi naissance aux Dropped C#, C ou B.

Exemple de chansons utilisant un Dropped D : Black Hole Sun (Soundgarden), Grace (Jeff Buckley), Moby Dick (Led Zeppelin), Dear Prudence (The Beatles), Everlong (Foo Fighters), Killing In The Name (Rage Against The Machine),  et quantité de chansons chez Linkin Park, Deftones, System of a Down, Pantera…

D A D G B D – Double Dropped D

Dans le sillage du Dropped D, beaucoup de guitaristes passe également le Mi aigu en Ré (on a donc DADGBD), accordage que l’on désigne sous le nom de ‘Double Dropped D’.

Exemple de chansons utilisant un Double Dropped D : The Loner (Neil Young), The End (The Doors), Going to California (Led Zeppelin), It’s alright, Ma (I’m only bleeding) (Box Dylan)…

D A D F # A D – Open de Ré

En descendant les deux cordes de Mi et la corde de Si d’un ton et en abaissant la corde de sol d’un demi-ton, vous obtenez à vide ce bel accord de Ré majeur qui a fait le bonheur de plus d’un bluesman. Très utilisé, en effet, dans le jeu au Bottleneck, cet accordage pourra aussi être ramené en Ré mineur en accordant le sol en Fa (DADFAD), donnant ainsi naissance à… l’Open de ré mineur (Open Dm)

Exemples de chansons utilisant un Open de ré : pas mal de chansons d’Elmore James ou de Robert Johnson, Chelsea Morning (Joni Mitchell), Scarborough Fair (Simon Garfunkel), beaucoup de chansons sur Blood on the Tracks (Bob Dylan), She Talks To Angels (The Black Crowes), Paris Texas (Ry Coorder)…

D G D G B D – Open de Sol

Permettant d’obtenir à vide un Sol majeur, cet accordage se réalise en baissant les deux cordes de Mi et la corde de La d’un ton, et pourra évoluer vers une tonalité mineure en descendant la corde de Si d’un demi-ton (on aura alors un La# pour former DGDGA#D). C’est sans doute l’un des accordages les plus utilisés par les bluesmen et leurs héritiers directs dans la musique rock.

Exemples de chansons utilisant l’Open de Sol : Honky Tonk Woman, Brown Sugar ou encore Start me up (Rolling Stones), That’s The Way, Braun-y-aur (Led Zeppelin) et quantité de titres blues chez Son House, Muddy Waters, Robert Johnson, John Lee Hooker ou encore Rory Gallagher.

D A D G A D – Open de ré modal / celtique

Très utilisé dans la musique celtique, cet Open appelé ‘my CIA tuning’ par Jimmy Page est à l’origine de quantités de grandes chansons folk ou rock grâce à ses sonorités évoquant les cornemuses écossaises comme les bourdons qu’on trouve dans les musiques nord-africaines, indienne ou encore arabe. On l’obtient en partant d’un Double Dropped D et en baissant la corde de Si en La. 

Exemple de chansons utilisant un Open de ré modal : Kashmir (Led Zeppelin), Circle (Slipknot), She Moves Through the Fair (Davy Graham), et pas mal de chansons d’Ani Di Franco

E A C # E A E – Open de la

Avec son beau La majeur à vide et sa variante en EAC#EAC# insistant sur le do, l’Open de la s’obtient en baissant le le Ré en Do#, le Sol en Mi et le Si en La. Un accordage indissociable du blues du Delta et qui se prête bien au jeu en slide.

Exemple de chansons utilisant un Open de la : pas mal de choses chez John Lee Hooker et Lightnin’ Hopkins.

E B E G# B E – Open de mi

A partir de l’accordage stantard, on obtient cet open de mi en montant le La en Si, le Sol en Sol# et en montant le Ré en Mi.

Exemple de chansons utilisant un Open de Mi : Sitting On The Dock Of The Bay (Otis Redding),  Statesboro Blues (Blind Willy McTell), Little Martha (Allman Brothers Band)

C G C G C E – Open de Do

L’open de Do, qui connaît de nombreuses variantes, s’obtient en baissant le Mi grave en Do, le La en Sol, et le Ré et le Si en Do. Inutile de dire que pour ne pas que votre corde la plus grave se transforme en sangle de guitare, il vaut mieux veiller à bien choisir le tirant de vos cordes.

Exemple de chansons utilisant un Open de Do : Breakin’ Down (Ben Harper), Most High (Page Plant), Friends (Led Zeppelin)

Mais aussi…

Il serait impossible de lister ici les milliers d’accordage alternatifs utilisés par les guitaristes depuis des siècles. Rien que chez Nick Drake ou Joni Mitchell, on en trouve plus d’une centaine dont certains extrêmement singuliers.

Le fait est qu’il ne faut pas hésiter à trouver vos propres accordages pour aborder de nouvelles couleurs, de nouvelles harmonies, et surtout pour perdre vos repaires, vos habitudes, votre routine de guitariste. A force de jouer, on finit en effet par tourner en boucle sur les mêmes accords et les mêmes progressions harmoniques, et l’accordage alternatif est assurément le moyen le plus simple de remédier à ça.

Réagir à cet article

http://fr.audiofanzine.com/guitare/editorial/dossiers/les-meilleurs-open-tunings-pour-la-guitare.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera