guitarbites

Théodore, Paul & Gabriel, les garçonnes à la guitare

Theodore, Paul  Gabriel, trois musiciennes libres et assumées
Theodore, Paul Gabriel, trois musiciennes libres et assumées

Théodore, Paul et Gabriel. Derrière ces prénoms masculins et ces smokings se cachent Théodora De Lilez à la basse, Pauline Thomson à la guitare et Clémence Gabriel au micro : trois jeunes femmes passionnées (et ultra-stylées) qui livrent un folk/rock fiévreux émaillé de sonorités sixties.

Repérées par les Inrockuptibles fin 2011, le trio s’est taillé peu à peu une belle place sur la scène musicale, prouvant au passage à ceux qui en doutaient encore que les filles peuvent gratter une guitare avec autant de talent et d’énergie que les mecs. On a rencontré Clémence alias Gabriel, la voix douce et éraillée du groupe, quelques jours avant de découvrir leur premier album « Please her Please Him » sur la scène du Magic Mirrors, lors du Brussels Summer Festival.

Pourquoi ces noms d’hommes et ces looks de dandy ? On avait envie de brouiller les pistes. Certaines personnes s’attendent parfois à voir des hommes arriver sur scène. Mais nous n’avons pas choisi ces noms et ce style pour ressembler aux hommes ni dans un but revendicatif. C’est juste une question de liberté, l’envie de faire ce qui nous plait, de dire “faites ce qui parait être juste pour vous”. Et ça nous amuse beaucoup.

Mais y-a-t-il une volonté de vous affirmer sur la scène musicale rock majoritairement composée  de groupes d’hommes ? Il existe quand même pas mal de groupes féminins. Mais c’est vrai qu’on remarque encore un machisme ambiant. Vous savez quand on est une fille et qu’on joue de la guitare, les gens imaginent qu’on joue deux trois accords et qu’on se met à pleurer. Ca nous énerve qu’on ne nous fasse pas toujours confiance. En fait, on ne veut pas faire “comme les hommes”, on a juste envie de montrer qu’on peut être trois nanas aptes à mener notre barque. D’ailleurs, c’est étrange, quand on parle de groupes composés de femmes, on parle de groupe de filles alors qu’on parle de groupe de musique quand il s’agit d’homme. Les préjugés sont difficiles à faire bouger mais c’est un moteur plus qu’un handicap pour faire de la musique.

Un album qui semble tout droit sorti des années septante. Comme leur musique.
Un album qui semble tout droit sorti des années septante. Comme leur musique.

Justement, parlons de musique. Vos mélodies un brin « old school » oscillent entre pop, rock et folk… Quelles sont vos influences ? D’abord, les Beatles. Pour leur exigence mélodique et harmonique. Ils se sont réinventés…toujours. Et puis on a un amour pour le songwriting donc Bob Dylan, Joni Mitchell, Simon and Garfunkel font aussi partie de notre univers.

Vous parcourez les routes de France. Vous étiez dernièrement en Belgique aux Francofolies de Spa. Que vous procure la scène ?
La scène est pour nous un espace de liberté où les limites sont encore repoussées. C’est dans la continuité de la musique qu’on a inventée. Et puis cette liberté, on la partage généreusement avec un public rencontré au gré des villes parcourues.

“Please Her Please Him”… C’est tout dit.  Théodore,Paul Gabriel ont du plaisir à partager.

A découvrir au Brussel Summer Festival, samedi 10 août, 22h au Magic Mirrors. Toutes les infos sur www.bsf.be

Image de prévisualisation YouTube

Manon Legrand

Article source: http://www.essentielle.be/culture/musique-culture/theodore-paul-gabriel-les-garconnes-a-la-guitare-76611.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera