Guitare/Guitare – Jean-Luc Thiévent, Eric Poitras

Tournée oblige, jours qui s’enchaînent dans la farandole d’un été débridé – on bride les autres saisons, qui sait ? -, et manque le temps de pause, celui que l’on consacre à la découverte d’un nouvel album, corps relâché, esgourdes en éventail – c’est le pied -, tout entier disponible, réceptif…
Bref, ce que ne permet pas le zapping du streaming, casque sur les feuilles, doigts qui pianotent à tire la musette.

Un album, objet entre les mains, que l’on aime aussi retourner, comme un lien de plaisir avec les artistes qui l’auront concocté. Je me suis donc plongé dans l’univers guitaristique d’Eric Poitras et Jean-Luc Thiévent, un duo, une rencontre que permet Saint-Pierre et Miquelon au fil du hasard. Deux guitaristes, deux vécus, des influences que l’on ressent dans les différences et la convergence dans l’enchaînement des onze titres qui composent l’album paru à la fin du printemps 2014.

Nous plongeons avec Guitare/Guitare dans l’univers du picking, dans de belles sonorités acoustiques qui vous accrochent d’entrée, jeux de guitare assurés, qualité de la prise de son et rendu excellent de l’ensemble. On trouve là la concrétisation convaincante d’une chaleureuse synergie musicale. Puis vient le plaisir de l’imprégnation. Eric Poitras et Jean-Luc offrent chacun cinq compositions, le septième titre est de… Marcel Dadi. Eh oui ! Le maître du picking est bien présent dans la tonalité générale, très sensible d’ailleurs dans l’écriture très assurée de Jean-Luc, Eric étant venu plus récemment à ce registre, ce qui ne l’empêche pas de faire un « Carton ». La diversité des parcours antérieure au projet ouvre le champ qui évite l’uniformité ; pas de redite ; mais de bonnes surprises à chaque étape, dans la variété des rythmes et des sonorités. J’aurai bien sûr établi des passerelles, ayant été bercé dans ces transports à vous faire rêver. Ainsi en va-t-il de « SFR » d’Eric dans ses notes cristallines. « Song for Kathy » de Dadi est repris avec brio, un bon coup de chapeau à celui qui aura influencé nombre de guitaristes. J’ai aussi goûté dans l’attaque des cordes de Jean-Luc, dans « Palabres » ou « Invités de Marc » la chaude présence des cordes basses qui donnent du relief et renforcent l’expressivité. Une photo en première de couverture, deux artistes que l’on perçoit dans leur monde intérieur, une invite à entrer en quelque sorte dans la « Cabane », une belle compo d’Eric,… magique.

Guitare/Guitare fait partie de ces pièces que l’on aime avoir à portée de lecteur pour tout simplement se laisser emporter par un entrelacement enchanteur de guitares, dans un ensemble bien construit qui ouvre le champ des belles découvertes. Un beau dialogue de duettistes.

Henri Lafitte, Chroniques insulaires
31 juillet 2014

Jean-Luc Thiévent, Eric Poitras, Guitare/Guitare – 2014

Contacts : facebook.com/duoguitare

Be the first to comment