Internationales de la guitare : les trois (états de) grâces de Lattes

Au théâtre Jacques-Cœur, à Lattes, le public est bien assis ; ce qui mérite sans doute d’être souligné… Mais ce qu’il faut immédiatement précisé, c’est qu’aux concerts que les Internationales de la guitare organisent dans ledit mas, on finit toujours debout. Le festival a en effet le chic pour y inviter des artistes qui commencent par vous dresser le poil avant de le faire tout court ! Cette année, c’est encore le cas.

Jeudi 2 octobre : Tomás Gubitsch
Héros international du tango depuis qu’il a tourné en Europe avec Astor Piazzola (il n’avait à l’époque que 19 ans !), l’Argentin francophile Tomás Gubitsch propulse le genre vers l’avenir à coups d’audaces virtuoses et de folies techniques. Il faut écouter son plus récent disque, Itaca, pour saisir l’ampleur, que disons-nous la grandeur des “dégâts” que provoque sa virtuosité avide d’inventions et de rencontres. Les “dommages” sont considérables. Mieux : ils sont remarquables ! En témoigne ce génial morceau (un tango zappaïen, pensez !),  filmé au Café de la danse en 2013 :

Vendredi 3 octobre : Lurrie Bell
Des trois rois du Chicago blues, BB King est depuis longtemps le dernier debout mais le monument est fatigué, aussi nous faut-il envisager la relève (pas trop jeune quand même !). C’est Lurrie Bell, 55 ans, qui a notre préférence. Fils de l’harmoniciste Carey Bell, ce chanteur poignant et guitariste élégant a baigné dans le son chicagoan, jouant avec les plus grands : Willie Dixon, son cousin Eddie Cleawater, et bien sûr son père. Son dernier enregistrement s’intitule Blues In My Soul et il ne ment pas ! Régalez-vous avec ce blues lent enregistré l’an passé lors d’un concert caritatif à Chicago.

Samedi 4 octobre : Rivière Noire
Attention pour le dernier concert lattois sachez que vous allez nager dans la fellicité : Rivière Noire, le trio formé par le Français d’origine guadeloupéenne Pascal Danaë (chant, guitare), le Brésilien Orlando Morais (chant, compositions) et le Breton Jean Lamoot (basse, réalisation artistique) s’est inventé une utopie qui fusionne douceur mélodique de la musique populaire brésilienne et groove lancinant du folk mandingue, et sur scène c’est irrésistible. Exemple avec ce morceau capté live au Comedy Club en 2012 :

Tous les concerts ont lieu à 20 h 30. Théâtre Jacques-Cœur, mas d’Encivade, Lattes. 19 €, réduit 17 €. 04 67 66 36 55.

Be the first to comment