La guitare de Gégé Facciotti s’est tue

Une grande et incontournable figure de la scène pop toulousaine s’est éteinte, nous laissant tous un peu orphelins. Gérald Facciotti, dit «Gégé» nous a quittés dans la plus grande discrétion, tant il était attaché à la volonté farouche de laisser intacte une image qu’il voulait positive et joyeuse. L’homme, originaire d’Algérie et arrivé en Métropole au début des années soixante, rencontre très vite des musiciens de la région de Montauban et d’Agen et commence une activité de bassiste au sein de plusieurs groupes. Une de ces formations, baptisée «les Gaulois», voit les débuts d’un jeune chanteur inconnu, un certain «Francis Cabrel». En 1968 Gérald quitte «les Gaulois» et laisse sa place de bassiste à Jean-Pierre Mader. Très influencé par la pop music anglo saxonne qui déferle alors sur la France, il décide de créer, avec la complicité de Michel Lorenzo et quelques musiciens dont Bernard Photzer, (guitariste d’Hugues Auffrey) et Daniel Sanz De Alba, un nouveau groupe qu’il nomme Psychedelic and Co, et qui va perdurer jusqu’à aujourd’hui avec la participation de différents musiciens venus d’horizons multiples. C’est alors qu’il s’affirme en tant que guitariste et développe son propre style basé sur la rigueur de la recherche du son et du phrasé des pointures de l’époque. Ses influences majeures sont représentées par les groupes mythiques tels que les Yardbirds, Cream, les Who, Pretty Things, Kings etc. Toujours précis dans son jeu perfectionniste et exigeant avec les autres mais aussi avec lui-même, il a contribué, par sa générosité naturelle et sa sensibilité extrême, à faire connaître cette musique autour de lui, et a influencé et formé bon nombre de musiciens. Sa connaissance passionnée de la guitare lui valait, pour son plus grand plaisir, d’être sollicité en permanence.

Christina, ses amis musiciens et bien d’autres ont décidé de se réunir le dimanche 29 juin au «Dékalé» 85, route de Narbonne à Toulouse, à partir de 15 heures chez son ami Serge Dulong, afin de rendre hommage au personnage atypique et attachant qu’était notre ami Gégé.

Be the first to comment