Rock : «The Wild» à Pause guitare et en tournée

En deux ans, ils ont fait du chemin : les cinq de The Wild se retrouveront le 8 juillet sur la scène off de Pause Guitare, au Jardin National. Entre-temps, ils commenceront une tournée des Espaces Culturels qui les conduira de Perpignan à Albi (le 5 juillet), Montauban, Cahors, Perpignan et Roques sur Garonne. Le 4 juillet, on les retrouvera à Monaco dans une des enseignes les plus en vue du Rocher, les Star n’ Bars. D’autres dates se dessinent en août, et le groupe mitonne une tournée d’automne dans le Grand Sud, quasiment bouclée. C’est tout ? Non, The Wild vient de sortir un album en autoproduction, avec quatorze titres. Alex (guitare et chant), Jo (batterie), Jor (basse), Max (guitare) et Kuk (machines et percus) se sont donné les moyens d’une telle activité. Leur projet est celui de professionnels.

Mise en scène et vidéo

Un look de scène — chapeau, veste ajustée dans l’esprit Carnaby des années rock (1970) — des vidéos punchy et effets de lumière qui habillent le son et transforment l’immobile en mouvement, une mise en scène travaillée avec Bruno Mylonas, leur Pygmalion, créent un spectacle total. Les compositions, toutes personnelles, tutoient un rock de puriste avec un punk-rock et quelques fugues vers le pop rock. «On veut garder une ambiance rock, une interactivité avec le public, une énergie communicative», précise Alex. Mais la ligne mélodique n’est jamais sacrifiée aux pulsions rythmiques. «Hey Sally» un de leurs titres-phares, voisine avec le blues du Sud profond, Baby Rockin expédie une force brute proche du punk. The Wild ne s’enferme pas dans un genre restrictif. Il reste anglophone même s’il a concédé une version française de Trip USA. Pour le groupe, l’été 2014 est lourd d’enjeux : il pourrait être un tremplin vers les grandes scènes des festivals nationaux.

Be the first to comment