Sylvain Cossette en mode Accords

En 2015, Sylvain Cossette entamera la tournée Accords, un spectacle en formule intime, ce qu’il n’a pas fait depuis plus de dix ans.À l’aube de la série de spectacles Accords, Sylvain Cossette revient sur six chansons incontournables de son répertoire, en nous parlant de l’accord entre ses chansons et ses guitares, qu’il appelle «précieuses», dont chacune cache une histoire.

Tu reviendras

C’est la première chanson que j’ai composée, il y a 20 ans. Elle a été une des dix chansons de l’année à l’ADISQ. Ç’a été mon premier gros hit. Je ne l’ai pas fait dans les dix dernières années car je faisais du seventies. C’est drôle, parce que récemment, j’ai acheté ma première guitare neuve à vie, une Gibson Dove. C’est un beau paradoxe. C’est la première chanson de mon répertoire, je la joue avec la guitare la plus neuve.

Reste si tu veux

C’est une autre chanson de mon répertoire que les gens veulent entendre. Elle était sur l’album Blanc, en 1996. Elle a un petit côté année 50, un style vieillot. J’ai une guitare électrique, une Gretsch Double Anniversary, c’est une 1964. Elle est verte, ç’a l’air d’un vieux char! Ce que j’aime des guitares, c’est le look aussi, et elle marche bien avec l’esprit de la chanson.

Say It Ain’t So

Je la traîne depuis que j’ai 16 ans, quand j’étais à la polyvalente et que j’essayais de me faire une blonde. Ça marchait super bien! C’est très nostalgique et ça colle à ma voix. Je la joue avec une Gibson LG2 1948. Un monsieur est venu me voir après un show et il m’a dit qu’il avait ça. Il est allé la chercher. Il l’a acheté en 1947 et me l’a vendue. Les gens me contactent souvent parce qu’ils veulent que je joue avec leur guitare.

Qu’adviendra-t-il de nous

Il y a beaucoup de guitares dans cette chanson-là. Il y en a deux très précieuses qui sont utilisées, dont une Gibson J200, de 1951. Au Québec, il y en avait juste deux. Willie Lamothe en avait une, et celui qui me l’a vendu. Celle de Willie Lamothe, c’est Francis Cabrel qui l’a acheté, et moi j’ai l’autre. J’utilise aussi une Martin D28 1952. C’est une fille de Gatineau, qui avait eu la guitare de son père décédé il y a dix ans. Elle m’a envoyé un courriel en me disant qu’elle pensait que son père aurait aimé que je joue avec sa guitare.

Get Back

Pour cette reprise des Beatles, c’est la Fender Stratocaster 1960. C’est un homme de la Beauce qui me l’a vendu. Au début, il ne voulait pas la vendre du tout. Quand je suis allé chez lui pour la chercher, il a pris des photos avec moi. À la fin, il pleurait… Comme je dis souvent: d’un œil, il pleurait de peine, de l’autre, il pleurait de joie pour le montant que je venais de lui donner!

Que je t’aime

C’est certain que parfois, tu deviens tanné de chanter tes propres chansons. Mais les gens qui payent, et qui sont là depuis le début de ma carrière, je sais qu’ils aimeraient l’entendre. Je la fais seul à la guitare acoustique. Les gens la veulent encore. Je les fais lever debout et moi je chante juste le refrain.

En attendant la toute nouvelle tournée, Sylvain Cossette, Andrée Watters et leurs musiciens célébreront l’arrivée du Nouvel An sur scène, lors du souper spectacle On traverse vers 2015, ce soir, à Donnacona.

Be the first to comment