Tire le Coyote : poésie, guitare et chemise à carreaux

Un public provenant des quatre coins de la région était au rendez-vous pour entendre cet artiste coloré aux textes empreints d’une poésie brute et sensible, rappelant le lyrisme de Richard Desjardins. Dans un style folk country librement inspiré de l’univers de Neil Young, Tire le coyote n’a pas raté sa cible en visant directement le cœur de l’audience avec son authenticité.

Plusieurs morceaux de l’album «Mitan» ont été joués pour le plus grand bonheur du public. En effet, une grande majorité de gens ont connu Tire le coyote grâce à cet album, qui a d’ailleurs fait l’unanimité auprès de la critique. Accompagné de ses musiciens, Benoit Pinette a aussi servi quelques nouvelles chansons qui se retrouvent sur son album «Panorama» lancé le 27 janvier.

Le 7 février, ce sera au tour de Martin Goyette de surprendre par sa voix extraordinairement riche. Cet artiste viendra réchauffer l’âme des spectateurs disraelois par ses interprétations de classiques du blues dans le cadre de la Fête des neiges. Un spectacle gratuit offert par le Comité culturel de Disraeli au Cabaret des arts à 20 h. 

Be the first to comment