guitarbites

AMT electronics P1 5150

CARACTERISTIQUES :

Bon, faisons court : l’AMT P1 est une pédale de préamp au format MXR, utilisant la technologie JFET.

Lisez bien PREAMP, hein ! Donc c’est fait pour se brancher dans un poweramp, et non en façade d’un ampli/autre préamp !
Ceci dit, il est possible de l’utiliser quand même en façade, en utilisant la sortie cabinet simulator, et les résultats obtenus sont potables sur un son clair.
Connectique simple et complète : input, direct output (pour brancher dans un poweramp ou un return de boucle d’effets), cabinet simulator (pour brancher directement dans une console, ou bien en façade d’un ampli pour les plus téméraires).
Détail : la P1 nécessite une alimentation DC 9V (12V, c’est encore mieux), sous une intensité de 6mA (pas gourmande), centre négatif… ou une pile 9V traditionnelle ^^.
Niveau cosmétique/robustesse, la pédale est bien construite, le switch est très résistant et très doux, la peinture est de bonne qualité.
L’intérieur est dans la même veine : le circuit imprimé est très propre, l’intérieur est aussi bien usiné que l’extérieur.

Petit bonus pour la fin : la pédale est Made in Russia, fabriquée dans la ville d’Omsk, West Siberia ^^. Elle est même signée par ses concepteurs, messieurs Kampf, Marichev, et Chernyaev. Vive la Russie éternelle !

UTILISATION :

La configuration générale est on ne peut plus simple : 3 potards pour l’égalisation (basses, medium, aigus), 1 potard de volume, 1 potard de gain.
Je n’ai jamais regardé le manuel : on n’en a vraiment pas besoin.
Il est très, très facile de trouver de beaux sons : il suffit de doser le niveau de gain, de rétablir au volume, puis d’égaliser selon ses goûts. Les potards sont très efficaces.

QUALITE SONORE :

Les gars de chez AMT nous font comprendre que l’AMT P1 est une simulation de Peavey 5150.
N’ayant jamais essayé un 5150, je ne pourrais vous dire si cela est vrai, mais ce qui est sûr, c’est que cette pédale sonne vraiment très bien.
Cette AMT P1 donne des sons agressifs, touffus, violents, avec une réserve de gain quasiment illimitée ! Elle réagit très bien au potard de volume de la guitare, et brille par sa belle dynamique jusqu’en gros crunch (au-delà, ça se tasse, normal). Les sons obtenus sont vraiment réalistes : ça sonne comme un vrai ampli, ce n’est clairement pas un gadget numérique qui sonne « crin-crin » (avis aux constructeurs de multi-effets cheap).
De plus, la pédale est dotée d’une bonne polyvalence, permettant de balayer du « gentil » crunch, à la bonne grosse distorsion métal high-gain moderne (et ce, peu importe le micro, tellement la réserve de gain est énorme).
Les meilleurs sons étaient les grosses saturations modernes. Evidemment, les cleans et les crunchs étaient moins convaincants, pédale high gain oblige.
On notera que l’AMT P1 donne le meilleur d’elle-même sous alimentation DC 12V : les sonorités sont plus vivantes, plus pleines, avec un peu plus de dynamique. Mais elle sonne déjà très bien en 9V.

Les 3 chaînages que j’utilisais le plus souvent :
– guitare = préamp AMT P1 direct out = poweramp Brunetti Rockit = Orange PPC112 V30 ; le son était excellent, un des meilleurs sons high gain que j’aie pu avoir à la maison !
– guitare = préamp AMT P1 direct out = poweramp EHX 22 Caliber = Orange PPC112 V30 ; le son était très bon, un peu moins réalistes qu’avec le Brunetti Rockit, mais ça donnait déjà envie de jouer toute la journée ^^.
– guitare = préamp AMT P1 cab sim = Peavey Nano Valve ; le son était meilleur que la disto du Peavey Nano Valve, mais il fallait pas mal baisser les aigus pour que le son soit correct. Un peu normal vu le haut-parleur minuscule du Peavey Nano Valve.

Je l’utilisais avec plusieurs guitares bien différentes : Vigier Excalibur Indus, Fender/Warmoth Telecaster NAS-Kotzen, Teisco Spectrocaster, Ibanez 540PII. Ca sonnait très bien à chaque fois !

AVIS GLOBAL :

Depuis juillet 2010, je l’ai utilisé pendant presque 3 ans.
J’ai utilisé d’autres préamps avant la P1 : AMT M1 (très bien pour du crunch/hard rock), ENGL e530 (excellent, mais c’est une machine d’une gamme supérieure), Damage Control Demonizer (un peu décevante cette pédale).
Ce que j’aime le plus : la qualité des sons, le côté réaliste des sons, les distorsions bien violentes, la qualité de fabrication, la petite taille, le prix, le Made in Russia Omsk West Siberia.
Ce que j’aime le moins : rien.
Le rapport qualité-prix est très bon : 90€ en neuf, 50-60€ d’occasion. Cette marque gagnerait vraiment à être plus connue.
Est-ce que je referais ce choix ? Evidemment que oui !

N. B. : pour des raisons pratiques, j’ai revendu cette AMT P1 (ainsi qu’une M1), pour pouvoir m’acheter une AMT D2. Eh oui, je reste chez AMT !
J’envisage cependant l’achat d’une AMT M2.

Article source: http://www.guitariste.com/produit/critique,amt-electronics,p1-5150,p1-5150,13354.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera