guitarbites

« Quentin Dujardin dans votre salon » : guitare intime et qualité d …

Quentin Dujardin, vous proposez des concerts privés dans le salon de particuliers. Comment cette aventure a-t-elle débuté ?

En 2010, j’ai sorti Impressionniste, un album enregistré avec Toots Thielemans. La musique, très intimiste, ne devait trouver aucune résonance dans les centres culturels et les festivals. J’ai eu alors l’idée de proposer aux personnes qui appréciaient mon travail de venir jouer cet album dans leur salon. On a été inondé de demandes, on ne s’attendait pas à un tel enthousiasme. En deux ans, je dois avoir fait une quarantaine de dates sur ce mode.

Comment se déroulent les choses, concrètement ?

Selon la formule, j’arrive seul avec ma guitare ou avec un accompagnant. On peut jouer devant 60 personnes au maximum, mais il y a le plus souvent une vingtaine ou une trentaine de spectateurs. On est invités pour une fête de famille, pour un anniversaire, ou pour le simple plaisir. On insiste sur le fait qu’il s’agit d’un concert, qui réclame une certaine écoute, et non d’une animation.

Quelles différences entre cette formule et un concert plus classique ?

Le rapport avec le public est très différent. La scène et les coulisses ne sont plus là pour protéger l’artiste, qui n’est plus une entité inaccessible. C’est l’occasion de tisser des liens, de discuter autour d’un verre, de rencontrer les gens de façon naturelle et décomplexée. C’est une autre qualité d’écoute et de rencontre. Dans le même esprit, on demande aussi à partager un repas avec nos hôtes, avant le concert.

Au fond, la démarche s’inscrit dans la continuité de vos voyages autour du monde, axés sur la rencontre et la découverte d’autres cultures.

Tout à fait. Je crois aussi que ce type de proposition est dans l’air du temps. Beaucoup de gens cherchent des rencontres plus vraies, plus proches, dans la simplicité. C’est la traduction dans la réalité de ce que permettent aujourd’hui les réseaux sociaux sur internet.¦ A. Deb.

Quentin Dujardin en concert avec son projet Kalaban Coura le 14 mars au Centre culturel de Gembloux et le 15 à la Maison de la culture de Namur. www.quentindujardin.be

Article source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130304_00276799

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera