Un King Kong de la guitare

Impossible de le louper. Avec sa dégaine de dandy mariachi, Brian Tristan, alias Kid Congo, fils d’immigrés mexicains, trempe jusqu’aux oreilles dans la culture punk rock. Et ce, depuis trente-cinq ans. Des Ramones, en passant par les Cramps et jusqu’à Nick Cave, il les a tous côtoyés. Et pour certains de très près. Au fil du temps, cet éternel second couteau monte au premier plan. Et vu comment il manie sa six cordes, c’est tant mieux.

Fan des Ramones

A peine a-t-il découvert le premier album des Ramones, que Brian prend, dès 1976, la présidence du fan-club du groupe. Trois ans plus tard, il cofonde The Gun Club, qui mélange punk et blues. Il en profite pour apprendre à jouer de la guitare. Fin 1980, il rejoint les Cramps qui vont le baptiser Kid Congo. Plus tard, on le retrouve aux côtés de Nick Cave. Et il faudra attendre la fin des années quatre-vingt-dix, pour le voir enfin se lancer dans des projets plus personnels. Increvable, le Kid n’est visiblement pas prêt de déposer les armes.

12 €, mardi à 20 h, avec Wild Women and The Savages, au Saint des Seins,
5, place Saint-Pierre

Article source: http://www.20minutes.fr/ledirect/1258161/king-kong-guitare

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera