Sérignan : misez sur la tête de la Guitare Sans Tête

Entre des maisons de disque à la recherche d’une nouvelle star instantanée, Internet et ses réseaux parfois “asociaux” qui font et défont des carrières à la vitesse d’un double-clic, il est des artistes qui croient encore au sens des mots, à la simplicité d’un accord de guitare et à la sincérité des chansons quand celles-ci sont porteuses de valeurs.

 

Julien Barthélémy, responsable “atypique” de la communication à la mairie de Sérignan, est de ceux-là. Il a grandi avec, entre autres, Cabrel et Renaud dans les oreilles qui “ont toujours su faire passer des messages forts sur des musiques accessibles, qu’on a tous chanté à la plage ou au coin du feu”.

 

Après avoir co-fondé à Paris, le groupe Karpatt, puis joué pendant 2 ans, à Montpellier, une pièce de théâtre chanté, Julien nous présente un nouveau projet musical très personnel : La Guitare Sans Tête. Ce projet, centré sur l’enregistrement et la diffusion de chansons originales, il l’a mis en ligne sur le site de financement participatif, MyMajorCompany.com, qui a fait éclore des artistes comme Grégoire et Joyce Jonathan.

 

“Devant la multitude des offres, les acteurs de l’industrie musicale ne prennent plus de risque. Il faut leur présenter un produit fini de qualité, prêt à être diffusé”. Et cette qualité-là a un prix que Julien souhaite atteindre grâce aux contributions des internautes.

 

Ses textes, souvent engagés, entêtés parfois et affriolants par moments, appellent à la remise en question, à la dérision et même à la révolution. Dans son musée des saisons, Julien fait sonner “sourire” avec “fraternité”, deux mots à la fois humbles et ambitieux qui résument parfaitement l’idée “d’un monde meilleur et sans danger” que ses chansons nous invitent à inventer. Et pour ce monde-là, chacun devrait contribuer.

 

Be the first to comment