guitarbites

Ses huit guitares volées durant son sommeil

Un musicien résidant à Verdun cherche désespérément ses huit guitares volées par un ou des individus qui se sont introduits par effraction dans son appartement alors qu’il y dormait seul, tôt hier.

«J’ai entendu bang dans ma porte, mais j’ai cru que c’était un voisin qui rentrait étant donné que les murs sont plutôt minces ici», raconte Justin Stuart.

Le ou les voleurs se sont introduits par la porte d’entrée après l’avoir forcée avec un pied-de-biche, peu avant 4 h dans la nuit de mardi à mercredi.

Le jeune homme de 25 ans était à moitié endormi lorsqu’il a réalisé que quelqu’un se trouvait dans son appartement situé au troisième étage.

«J’ai cherché mon téléphone et quelque chose pour me protéger, mais le temps que je sorte de ma chambre, ils étaient déjà ­partis», dit-il, convaincu que les ­malfaiteurs étaient au nombre de trois ou quatre pour avoir été capables de voler huit guitares en moins de deux minutes.

Ils ont ensuite quitté les lieux par la porte arrière, laissant une canette de bière sur leur passage.

Vol planifié

Selon le musicien, ce cambriolage était manifestement «planifié». Aucune des guitares n’était rangée dans son étui au moment du vol. Elles étaient toutes placées sur leur trépied dans le salon, qui se trouve à l’avant de l’appartement.

«C’est difficile de prendre plus qu’une guitare par main quand elles ne sont pas dans leur étui, souligne-t-il. Les voleurs ­savaient exactement ce qu’ils voulaient et où ça se trouvait.»

Outre les huit guitares totalisant une ­valeur de 4 000 $, aucun autre objet n’a été dérobé. Une tirelire ouverte et pleine ­d’argent traînait sur la table, mais ­personne n’y a touché, assure le locataire, qui réside à cette adresse depuis trois ans.

Celui-ci n’a pas tardé à appeler la police, à qui il a fourni les numéros de série de quelques-unes de ses guitares. Il espère pouvoir les retrouver assez rapidement, lui qui n’était pas assuré.

«Deux d’entre elles appartenaient à mon père qui est aujourd’hui décédé, alors elles ont bien plus qu’une valeur en argent», a-t-il laissé savoir.

Sur le lot d’instruments qu’il possédait, il ne lui reste qu’une seule guitare et quelques équipements de musique qui seront déménagés et remisés dans un endroit plus sûr.

Soupçons

Justin Stuart a confié au Journal avoir certains soupçons sur ses voisins. Ce musicien joue fréquemment dans des bars montréalais et rentre à la maison au petit matin. C’est à ce moment qu’il décharge ses guitares de sa voiture.

«Ça ne peut être que quelqu’un qui sait que j’en possède. Ça doit être un voisin ou l’ami d’un ami, mais ce n’est certainement pas une blague parce qu’on n’aurait pas défoncé ma porte!» s’est-il exclamé.

Il a passé la matinée d’hier à rencontrer des prêteurs sur gages et à leur fournir la description des biens qui lui ont été volés.

Il a par ailleurs rencontré ses voisins afin de leur raconter le délit dont il a été victime. Ce dernier a aussi sollicité leur aide en recueillant des indices sur ce qu’ils ont vu et entendu durant la nuit de l’intrusion.

Article source: http://www.journaldemontreal.com/2013/07/24/ses-huit-guitares-volees-durant-son-sommeil

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera